Formation en agro-écologie et promotion du moringa à Covè

La dégradation des sols associée aux phénomènes de dérèglements climatiques constituent une des principales difficultés que connaisse actuellement l’agriculture béninoise. Cette dégradation est causée par, entre autres, le manque d’alternatives à l’agriculture, la pression démographique sur les terres, et les systèmes agricoles peu améliorés. Ceci a pour conséquence l’érosion des sols, la chute des rendements et l’insécurité alimentaire.

C’est dans ce contexte que YPD a réalisé avec l’appui du fonds spécial d’auto-assistance de l’ambassadeur des États-Unis (SSH) le projet de formation en agroécologie et développement de la culture du moringa à Covè. Ce projet vise à contribuer à l’amélioration des pratiques agricoles à travers un renforcement des capacités des agriculteurs sur les pratiques agroécologiques et favoriser la promotion du moringa (Moringa oleifera) comme plante essentielle pour améliorer la situation alimentaire des communautés de Covè, qui souffre de certaines carences, notamment de manques en vitamine A, en fer et en iode.

Du 29 au 30 Mars 2019, s’est déroulée à la maison des jeunes de Covè, deux (2) jours de formation sur l’agro-écologie et la promotion du moringa. Cette formation a regroupé deux cents (200) agriculteurs, jeunes,  hommes et femmes de la commune. Au cours de la première journée de formation, les thèmes qui ont été abordés sont : l’importance de l’agro-écologie, les pratiques agro-écologiques et les méthodes de lutte naturelle contre les ravageurs. La deuxième journée a porté sur la phase pratique de la formation. Il était question de la fabrication de compost, de l’utilisation du compost, de la cendre, des fientes, des techniques de labours, et de paillage. Les méthodes de production et les techniques de récolte, de même que les avantages médicinaux et économiques de la plante ont été présentés aux participants.

En mai 2019, 4000 plants de moringa ont été distribués aux participants de la formation et aux communautés des villages Agbanyanhoué, Touegon et Seslamè de la commune de Covè pour leur permettre d’acquérir les plants et de les mettre en terre. Le suivi des plants est effectué par l’ONG Young Pioneers for Development en collaboration avec les acteurs locaux.

Plant de moringa dans le champ d’un participant à la formation

La prochaine étape du projet est de renforcer les capacités des communautés dans la production de la poudre de moringa et la sensibilisation sur ses vertus pour atténuer les carences nutritionnelles en vitamine A, en fer et iode des populations.

En accompagnant l’organisation Young Pioneers for Development avec ce fonds, le gouvernement américain a de manière directe et indirecte permis de lutter contre les changements climatiques, la malnutrition, et de favoriser une agriculture durable.

En savoir plus

Related Post
0 Comments